Conference of INGO welcomes PACE Resolution condemning restrictions on NGO activities – Newsroom

Strasbourg 29/06/2018

During the plenary of its summer session, the Conference of INGOs, welcomed Resolution 2226 (2018) condemning new restrictions on NGO activities in Council of Europe member States that was adopted by the Parliamentary Assembly of the Council of Europe (PACE) on 27 June 2018.

The resolution calls on member States to ensure full observance of freedom of association and repeal or amend legislation that impedes the free and independent work of NGOs, and to ensure that NGOs can receive and use transparent funding, whether domestic or foreign, without undue impediments. Member States must ensure an enabling environment for civil society, by refraining from harassment (judicial, administrative or tax-related), smear campaigns and intimidation of civil society activists.

Anna Rurka, President of the Conference of INGOs, and Cyril Ritchie, President of the Expert Council on NGO Law, expressed their appreciation to Yves Cruchten, rapporteur of the Committee on Legal Affairs and Human Rights (PACE) who drafted the report on new restrictions on NGO activities in Council of Europe, which forms the basis of this resolution. They particularly highlighted the proposals in the adopted recommendation to reinforce the dialogue of the Council of Europe with NGOs and welcomed PACE call to the Committee of Ministers of the Council of Europe to “establish a mechanism aimed at receiving, analysing and reacting to alerts on possible new restrictions on the right to freedom of association in Council of Europe member States”. The Conference of INGOs is already developing a project to create such mechanism and calls on all Member States of the Council of Europe to support it in this endeavor.


Recommendation 2134 (2018)

New restrictions on NGO activities in Council of Europe member States

Author(s): Parliamentary Assembly

Origin – Assembly debate on 27 June 2018 (23rd Sitting) (see Doc. 14570, report of the Committee on Legal Affairs and Human Rights, rapporteur: Mr Yves Cruchten). Text adopted by the Assembly on 27 June 2018 (23rd Sitting).

1. Referring to its Resolution 2226 (2018) on new restrictions on NGO activities in Council of Europe member States, the Parliamentary Assembly recommends that the Committee of Ministers:

1.1. call again on member States of the Council of Europe to implement its Recommendation CM/Rec(2007)14 on the legal status of non-governmental organisations in Europe and continue to take stock of progress made to this end;

1.2. continue its thematic debates on the “role and functioning of NGOs in the Council of Europe” and its exchanges with the Conference of International Non-Governmental Organisations (INGOs) on a regular basis;

1.3. strengthen its interaction with civil society representatives through a more developed framework for dialogue with them, including the holding of regular meetings open to the public;

1.4. continue to promote European and international standards relevant for the creation and maintenance of a safe and enabling environment for civil society as well as to exchange good practices in this area;

1.5. in this respect, continue to strengthen synergies, within the Council of Europe, between all the stakeholders concerned, in particular the Secretary General, the Commissioner for Human Rights, the Conference of INGOs and the Assembly;

1.6. establish a mechanism aimed at receiving, analysing and reacting to alerts on possible new restrictions on the right to freedom of association in Council of Europe member States;

1.7. develop and adopt guidelines on foreign funding of NGOs in the member States (on the basis of a study currently being finalised by the European Commission for Democracy through Law (Venice Commission)), as proposed in the 2016 annual report by the Secretary General of the Council of Europe.

Resolution 2226 (2018) New restrictions on NGO activities in Council of Europe member States

Recommendation 2134 (2018) New restrictions on NGO activities in Council of Europe member States

 

 

Source : Conference of INGO welcomes PACE Resolution condemning restrictions on NGO activities – Newsroom

Publicités

Visit of the Conference of INGOs to Serbia – Newsroom

Strasbourg 23 November 2017

The visit of the delegation of the Conference of INGOs of the Council of Europe in Belgrade (Serbia) took place from 13 to 15 November. The visit focused on NGOs participation in the decision-making process in different sectors of public policies and public affairs.

The visit was co-organised by the Civil Rights Defenders in Belgrade, with the help of the Permanent Representation of Republic of Serbia to the Council of Europe.

Several meetings took place with a large number of civil society organisations. The delegation met NGOs focused on access to justice, on minority issues and acting against discrimination, with NGOs providing social services or assisting refugees and asylum seekers. The delegation visited the Humanitarian Law Centre specialised in Transitional Justice, and which “supports post-Yugoslav societies in the promotion of the rule of law and acceptance of the legacy of mass human rights violations” as well as the refugee reception center Aid Miksaliste.

The delegation had the pleasure to meet with the Commissioner for information of Public Importance and Personal Data Protection, the Director and the team of the Office for Cooperation with Civil Society, the Chair of the Committee on Foreign Affairs of the National Assembly and representatives of the Ministry of Justice and the Ministry of Public Administration and Local Self-Government.

The delegation also met with independent Media Organizations and associations, discussing the lack of public support and the atmosphere of intimidation faced in particular by investigative journalists. They claim 69 physical attacks so far this year against journalists and they feel that their protection by authorities is not effective and that “impunity is terrible”, as one of them said.

On the basis of the exchanges that took place, the Serbian law-making process seems to be very dynamic and productive. In some areas of public policies, NGOs participate very actively in the law-drafting process, and in some cases, the law (law on foundations, access to information) is adopted on the basis of models coming from civil society.  Some sectors of public administration are willing to cooperate with civil society to develop reforms but at the same time, there are still many obstacles to democratic participation resulting from a high level of centralisation of decision making. The lack of policy planning makes implementation of the laws difficult and very often unpredictable for all stakeholders concerned. We heard however from the Ministry of Public Administration and Local Self-Government that a new systemic approach to policy planning is being prepared and expressed the hope that civil society will be a full partner in this process.

We call on Council of Europe and the European Union to give real and sustainable support to independent media and civil society organisations in Serbia and to encourage Serbia authorities to improve the effective implementation of what is very good legislation.

The report about the visit will be presented during the winter session of the Conference of INGOs.

Watch the video – Interview with Anna Rurka, President of the Conference of INGOs

 

Source : Visit of the Conference of INGOs to Serbia – Newsroom

Conference of INGOs at the UN Forum on Business and Human Rights – Newsroom

Strasbourg 4 December 2017

Following up from the INGO Conference’s work in January and June of this year, it seemed timely to make connections with the UN efforts on the same topic. The Conference’s delegate, Christoph Spreng, took part in the 6th UN Forum on Business and Human Rights held in Geneval on 27 and 28 November.

The Forum is the global platform for yearly stock-taking and lesson-sharing on efforts to move the UN Guiding Principles on Business and Human Rights (UNGPs) and the “Protect, Respect and Remedy” Framework from paper to practice. It should be recalled that the Council of Europe’s Commitee of Ministers’ Recommendation on Business and Human Rights repeatedly refers to the UNGPs, as does the Recommendation of the Conference of INGOs that was voted last June.

The central theme of the 2017 Forum was “Realizing Access to Effective Remedy”. The programme had two plenary sessions, and more than 60 “parallel” sessions in simultaneous tracks throughout the three days. Both UN and external organizations set up these sessions based on extensive consultations and submissions. Depending on the topics, the participants would be more from those affected by corporate malpractices and their legal supporters, or by those corporate representatives who wanted to make headway on their social responsibility intentions. An estimated 2000 participants took part.

The head of the organizing body (UNWG) of the event, Prof Michael K Addo, (see picture) warmly welcomed the fact that the CoE INGO Conference was joining the global effort for better Human Rights practice in Business by joining the Forum in Geneva.

Source : Conference of INGOs at the UN Forum on Business and Human Rights – Newsroom

Visite de la Conférence des OING en Serbie – Salle de presse

Strasbourg 23 November 2017

Une visite de la délégation de la Conférence des OING du Conseil de l’Europe à Belgrade (Serbie) s’est déroulée du 13 au 15 novembre. Celle-ci a porté sur la participation des ONG au processus décisionnel dans différents secteurs des politiques et des affaires publiques.

La visite a été co-organisée par ‘Civil Rights Defenders’ à Belgrade, avec l’aide de la Représentation permanente de la République de Serbie auprès du Conseil de l’Europe.

Plusieurs réunions ont eu lieu avec un grand nombre d’organisations de la société civile. La délégation a rencontré des ONG axées sur l’accès à la justice, sur les questions relatives aux minorités et sur la lutte contre la discrimination, les ONG fournissant des services sociaux ou assistant les réfugiés et les demandeurs d’asile. La délégation a visité le Centre de droit humanitaire spécialisé en justice transitionnelle, qui «soutient les sociétés post-yougoslaves dans la promotion de l’état de droit et l’acceptation de l’héritage des violations massives des droits humains» ainsi que le centre d’accueil des réfugiés Aid Miksaliste.

La délégation a eu le plaisir de rencontrer le commissaire chargé de l’information publique et de la protection des données personnelles, le directeur et l’équipe du Bureau de la coopération avec la société civile, le président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée Nationale et des représentants du Ministère de la justice et du Ministère de l’administration publique et de l’autonomie locale.

La délégation a également rencontré des organisations et associations de médias indépendantes, discutant du manque de soutien public et de l’atmosphère d’intimidation à laquelle sont confrontés notamment les journalistes d’investigation. Ils affirment qu’il y a eu 69 agressions physiques  contre des journalistes depuis le début de l’année et ils ont le sentiment que leur protection par les autorités n’est pas efficace et que « l’impunité est terrible », comme l’a dit l’un des participants.

Sur la base des échanges qui ont eu lieu, le processus législatif serbe semble être très dynamique et productif. Dans certains domaines des politiques publiques, les ONG participent très activement au processus d’élaboration des lois et, dans certains cas, la loi (loi sur les fondations, accès à l’information) est adoptée sur la base de modèles issus de la société civile. Certains secteurs de l’administration publique sont disposés à coopérer avec la société civile pour développer des réformes mais, en même temps, il existe encore de nombreux obstacles à la participation démocratique résultant d’un niveau élevé de centralisation de la prise de décision. Le manque de planification politique rend la mise en œuvre des lois difficile et très souvent imprévisible pour toutes les parties prenantes concernées. Nous avons toutefois entendu du Ministère de l’administration publique et de l’autonomie locale qu’une nouvelle approche systémique de la planification des politiques était en préparation et nous avons exprimé l’espoir que la société civile serait un partenaire à part entière dans ce processus.

Nous appelons le Conseil de l’Europe et l’Union européenne à apporter un soutien réel et durable aux médias indépendants et aux organisations de la société civile en Serbie et à encourager les autorités serbes à améliorer la mise en œuvre effective de ce qui constitue une très bonne législation.

Le rapport sur la visite sera présenté lors de la session d’hiver de la Conférence des OING.

Regarder la vidéo – Interview avec Anna Rurka, Présidente de la Conférence des OING

Source : Visite de la Conférence des OING en Serbie – Salle de presse

La Conférence des OING au Forum Entreprise et Droits de l’homme de l’ONU – Salle de presse

Strasbourg 4 décembre 2017

Suite au travail de la Conférence des OING en janvier et juin de cette année, il a semblé opportun de faire des rapprochements avec les efforts de l’ONU sur le même sujet. Le délégué de la Conférence, Christoph Spreng, s’est rendu à Genève du 27 au 28 novembre et a participé au 6e Forum des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l’homme.

Me Forum est la plate-forme mondiale pour l’inventaire annuel et le partage des leçons sur les efforts visant à faire passer les principes directeurs des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l’homme et le cadre «Protéger, respecter et réparer» du papier à la pratique. Il convient de rappeler que la recommandation du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe sur les entreprises et les droits de l’homme fait référence aux principes directeurs des Nations unies, de même que la recommandation de la conférence des OING votée en juin dernier.

Le thème central du Forum 2017 était « Réaliser l’accès effectif aux voies de recours ». Le programme a compris deux session plénières, et plus de 60 séances « parallèles » organisées simultanément pendant les trois jours. Celles – ci était organisées par les Nations Unies et des organisations externes, basées sur des consultations approfondies et présentations de documents.  Selon les sujets, les participants étaient de ceux directement touchés par les fautes professionnelles d’entreprises et de leurs porte-paroles, ou par les représentants des entreprises qui voulaient faire avancer leurs intentions de responsabilité sociale. Environ 2000 participants ont pris part.

Le président du comité des organisateurs (UNWG), le professeur Michael K Addo (voir photo) a accueilli chaleureusement le fait que la Conférence des OING du CE se soit jointe à l’effort mondial pour de meilleures pratiques en matière de droits de l’homme en se joignant au Forum de Genève.

 

Source : La Conférence des OING au Forum Entreprise et Droits de l’homme de l’ONU – Salle de presse

Favoriser la participation des citoyens à la prise de décisions – Salle de presse

Le Comité des Ministres a adopté aujourd’hui des lignes directrices visant à promouvoir la participation des citoyens à la prise de décisions politiques dans les 47 États membres du Conseil de l’Europe.

Strasbourg 27 September 2017

Le Comité des Ministres a adopté aujourd’hui des lignes directrices visant à promouvoir la participation des citoyens à la prise de décisions politiques dans les 47 États membres du Conseil de l’Europe. Alors que la démocratie est fragilisée par la défiance de la population à l’égard des responsables politiques et des élites en général, l’un des moyens de garantir la sécurité démocratique est de veiller à ce que tous les membres de la société, particuliers et groupes, participent aux processus politiques et à la prise de décisions.

Les nouvelles lignes directrices, associées à des textes plus anciens comme la Recommandation (2007)14 sur le statut juridique des organisations non gouvernementales en Europe et le Code de bonne pratique pour la participation civile au processus décisionnel, forment désormais une base solide permettant aux gouvernements et à la société civile de collaborer pour renforcer la démocratie.

Le Conseil de l’Europe interagit déjà avec la société civile dans le cadre de la Conférence des OING, qui encourage la démocratie participative et apporte sa contribution aux décisions prises au niveau intergouvernemental.

L’élaboration de cet instrument normatif unique a été recommandée par le Secrétaire Général, Thorbjørn Jagland, dans son rapport de 2015 sur la situation de la démocratie, des droits de l’homme et de l’État de droit en Europe.

Source : Favoriser la participation des citoyens à la prise de décisions – Salle de presse

Lancement des projets de coopération internationaux – Actualités

Actualités du site Education à la citoyenneté démocratique et aux droits de l’Homme (ECD/EDH) – STRASBOURG 03/02/2017

Des représentants de 20 organisations partenaires dans 17 pays mettant en œuvre les projets financés en 2016 par le programme conjoint UE / Conseil de l’Europe «Droits de l’homme et démocratie en action» se sont réunis à Strasbourg pour la première réunion conjointe de coordination du 31 janvier au 1er février 2017.

Les représentants des organisations partenaires ont présenté leurs projets à d’autres partenaires et ont discuté des moyens de collaboration et de la manière d’avancer dans la mise en œuvre des projets dans les pays partenaires.

Quatre projets seront mis en œuvre dans le cadre du 4e cycle du Programme:

«Gouvernance scolaire démocratique pour l’inclusion: toute une approche communautaire» (Grèce, Bulgarie, Hongrie, Monténégro, Pologne et Roumanie)

«Partenariat des Pays Baltes pour l’éducation aux droits de l’homme (EDH) et l’éducation à la citoyenneté démocratique (ECD) (Estonie, Lettonie et Lituanie)

• «Instruments pour la mise en œuvre du cadre de compétences pour la culture démocratique» (Géorgie, Andorre, Croatie et Slovaquie)

«La culture démocratique en action – compétences démocratiques à l’ère du numérique» (République tchèque, Arménie, Bélarus, Bulgarie, Croatie, Roumanie et Serbie).

Source : Lancement des projets de coopération internationaux – Actualités